Connectez-vous S'inscrire
Salamnews
Business

Savoir lire son bilan

C’est la période des clôtures d’exercices. Quelles différences existe-t-il entre bilan et compte de résultat ?

Le recouvrement des créances

Comment connaître la solvabilité d’un nouveau client ?

Créateur d’entreprise, j'ouvre un compte bancaire

Je suis en cours de création d’une entreprise, le banquier m’a demandé un business plan pour l’ouverture d’un compte bancaire. Suis-je obligé de le fournir ?

Réduisez vos impôts !

La fin de l’année approche, vous pensez devoir payer des impôts sur vos revenus. Pourquoi ne pas réduire une partie de vos impôts en effectuant un don à une association de votre choix ? Dépêchez-vous, car, pour être pris en compte sur votre impôt, vos dons doivent être envoyés avant le 31 décembre 2010. Je vais recevoir une prime cette année, quel montant je peux donner à une association ?

Créer au coeur des cités

LIVRE. Monte ton biz ! C’est le titre percutant de l’ouvrage signé par Aziz Senni et Catherine Bernard, aux éditions Pearson. Le premier, originaire du quartier du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie, est président d’ATA, une société de taxis collectifs qu’il a créée en 2000, mais aussi fondateur de Business angels des cités (BAC), un fonds d’investissement dédié au développement...

Choisir le bon statut juridique pour sa société

Je suis coiffeuse et souhaite me mettre à mon compte, j’hésite entre l’entreprise individuelle ou bien la SARL, quelle structure me conseillez-vous ?

Entreprendre avec l’EIRL

Monter son business facilement, en toute liberté, tout en protégeant son patrimoine, est-ce vraiment possible ? Le nouveau statut d’EIRL, en vigueur à partir de 2011, remplit cette vocation. OPTIMISATION. À compter du 1er janvier 2011, les personnes voulant entreprendre pourront opter pour la constitution d’une entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL). Cette structure est un croisement...

Auto-entrepreneur, pourquoi pas moi ?

Parasol, citronnade et farniente, vous êtes en vacances. Mais plutôt fourmi que cigale, vous préparez déjà la rentrée. Devenir auto-entrepreneur fait peut-être partie de vos projets. L’expert-comptable de Salamnews vous délivre tous les conseils pour tenter l’aventure du bon pied.



Edito

Une planète en souffrance

Mohammed Colin - 13/12/2022
C'est officiel, nous avons dépassé les 8 milliards d’humains depuis le 15 novembre dernier. Et notre démographie avance à une vitesse jamais égalée vers les 10 milliards. Ces chiffres ont été évoqués lors de la COP 27 réunissant les principaux dirigeants des États au chevet de notre planète en souffrance à Charm El-Cheikh, au bord de la mer Rouge, en Égypte. Il a été rappelé qu’il faudrait au moins cinq planètes comme la Terre si les habitants des pays du Sud adoptaient le même rythme de consommation de ceux du Nord. Selon les spécialistes, il est impossible de modifier la trajectoire démographique. De toute façon, le malthusianisme n’a jamais été une solution opérante. Pour nous en sortir, nous devons obligatoirement modifier nos modes de vie. Les pays dits du « Nord » qui, imputés d’une dette écologique après plus de deux siècles d'une pollution massive et inconsidérée, doivent donner l’exemple. Mais les pays du Sud dont le droit au développement ne peut être remis en question doivent être aidés au nom de la dette écologique pour suivre des modèles vertueux. Il n’y a pas le choix. La Coupe du monde de football organisée au Qatar a ouvert de vives polémiques sur son bilan écologique. Nous sommes tous embarqués dans le même vaisseau qui navigue dans les eaux agitées de la nouvelle ère dite de l’anthropocène. L’humain a réussi à modifier en quelques siècles seulement les conditions climatiques que fait la géologie durant plusieurs millions d’années. La tournure est inquiétante. Toute rupture d’étanchéité du vaisseau qui abrite la seule planète habitable de l’univers connue à ce jour serait fatale pour l’humanité. Les sujets de discorde amenant aux guerres nous font courir un danger sans précédent. Nous devons tout au contraire être puissamment et consciemment solidaires pour sauver la vie si singulière telle que nous la savourons encore aujourd’hui.