Connectez-vous S'inscrire
Salamnews

Belle, en toute saison



Vous pensez que l’hiver − cette saison synonyme de rébellion capillaire, de lèvres gercées et de teint gris − est le pire ennemi de votre beauté ? C’est juste que vous n’avez pas les bons outils !


AUX PETITS SOINS …

Je veux :

Des lèvres douces.
Au-delà du simple aspect inesthétique, les lèvres gercées et craquelées peuvent aussi être très douloureuses. Alors, avant de les tartine de baume bien gras, exfoliez les petites peaux morte en les frottant doucement avec les poils d’une brosse à dents. Appliquez ensuite une bonne pellicule d’émollient en débordant et renouvelez l’opération aussi souvent que possible.

Un regard défatigué. 
Bien que vous cumuliez à vous seule autant d’heures de sommeil qu’un nourrisson, impossible de vous défaire de ces vilains cernes qui vous donnent l’air  fatigué en permanence. Gardez toujours vos sachets de thé infusés au réfrigérateur et laissez poser une vingtaine de minutes sur vos yeux fatigués. Pour décongestionner des yeux gonflés, remplacez les sachets de thé par des glaçons (effet vasoconstricteur immédiat) emballés dans un tissu très fin. Les patchs lissants et défatigants au bleuet (comme chez Klorane) sont aussi terriblement efficaces.

Un teint frais. 
Le manque d’exposition au soleil et la morosité ambiante ont eu raison de votre mine radieuse ? Tous les matins, réveillez votre teint et défroissez vos traits en passant sur votre visage un coton imbibé d’eau de rose, que vous aurez conservée au réfrigérateur. N’hésitez pas non plus à tricher en appliquant régulièrement de l’autobronzant, de l’huile de carotte (comme celle de Copar), du blush rosé ou de la poudre soleil pour afficher un teint éclatant et hâlé. Enfin, usez et abusez des tisanes et infusions tout au long de la journée.

Une peau chouchoutée. 
Les écarts de température et le manque d’humidité de l’air constituent autant de facteurs susceptibles d’altérer la barrière protectrice naturelle de la peau et d’entraîner sécheresse, tiraillements, picotements, rougeurs et un disgracieux aspect « peau de croco ». D’où la nécessité de recréer le film protecteur et de nourrir l’épiderme. On n’hésite donc pas à tartiner sa peau d’une couche de cold cream avant de sortir, on fait un gommage (très doux) par semaine pour chasser les cellules mortes qui empêchent l’action de la crème et on se démaquille avec des produits à la texture doudoune (lait, émulsion). 

Nos Coups de Coeur 

Photos non contractuelles © D.R.
Photos non contractuelles © D.R.
Eau bio aromatisée de bleuet
Rien de tel qu’une recette de grand-mère signée Christian Lénart pour rafraîchir le teint et dégonfler le regard. L’astuce : conserver le flacon au frais. Flacon : 200 ml - Prix conseillé : 6,35 €

Eau miellée bio
Parce que le froid hivernal n’est pas une raison suffisante pour arrêter de se démaquiller tous les soirs, cette eau Ballot-Flurin onctueuse nettoie et purifie intensément la peau en douceur. Flacon : 50 ml - Prix conseillé : 17,60 €

1, 2, 3 Soleil !
Faire le plein de vitamines bonne mine, c’est facile comme un bouchon-capsule Delo, à visser sur n’importe quelle petite bouteille d’eau. À consommer sans modération ! Boîte de 4 bouchons-capsules - Prix conseillé : 6,10 €

Duo lèvres repulpant
Composé d’un gel exfoliant éclat et d’un baume nourrissant repulpant, ce duo lèvres Phytomer vous aide à retrouver des lèvres lisses et douces. 2 tubes canules de 15 ml - Prix conseillé : 38 € 

Photos non contractuelles © D.R.
Photos non contractuelles © D.R.
Poudre minérale apaisante anti-rougeurs
Au contact de la peau, cette poudre soin minérale traitante Clinique neutralise instantanément les rougeurs et les petits vaisseaux éclatés. Le plus : son pinceau antibactérien. Pot : 9,6 g - Prix conseillé : 32 €

Touche Éclat
Ce pinceau surdoué et culte délivre la juste dose de lumière là où le visage en a besoin (creux des cernes, sillon naso-génien, ride du lion…) pour un éclat et un effet défatigué immédiats. Flacon pinceau : 2,5 ml - Prix conseillé : 35 € 

Aquasublime aux pigments minéraux
Véritable concentré anti-teint terne, cette crème teintée peaux mates Galénic assure un teint naturellement hâlé et lumineux, même sans le moindre rayon de soleil ! Tube : 30 ml - Prix conseillé : 15 €

Beurre réparateur bio
Élégant, pratique et économique dans sa boîte de cirage rétro, ce beurre Lovea à l’huile d’argan du Maroc et à la cire d’abeille répare et apaise toutes les zones du corps. Pot : 100 ml - Prix conseillé : 6,99 € 

Teint Ergonomy
Plus besoin de chipoter au rayon fond de teint, puisque ce judicieux anti-grise mine évolutif et unifiant au design futuriste de Thierry Mugler s’adapte à toutes les carnations. Résultat immédiat.  Flacon-pompe : 30 ml - Prix conseillé : 42 € 

Shampooing antipelliculaire
Les pellicules ne sont pas plus esthétiques en hiver qu’en été mais, au moins, en cette saison, on peut les cacher sous un bonnet… d’accord, mais quand on l’enlève ? Head&shoulders vous répond. Flacon : 300 ml - Prix conseillé : 4,20 €

Sérum SOS anti-frisottis
Humidité, port répété et longue durée du bonnet, électricité statique, vent, brouillard, neige, pluie… Ce sérum Toni&Guy resserre les fibres capillaires pour un effet coiffé et discipliné. Flacon-pompe : 50 ml - Prix conseillé : 10,95 € 

SOS cheveux en détresse ! 
Plus l’air est sec, moins il est conducteur d’électricité et plus les objets (brosse, peigne) vont se charger. Or, en hiver, l’air est beaucoup plus sec qu’en été. La kératine présente dans les cheveux se dessèche et les cheveux deviennent donc plus électriques. 

Par Anne-Flore Gaspar-Lolliot le Mardi 1 Février 2011


Dans la même rubrique :
< >

Edito | Tête d'affiche | Une Ville, une mosquée | Beauté | Business | Sport | De vous à nous





Edito

Une drôle de campagne

Mohammed Colin - 24/03/2022
On se souvient de la mise en garde d’Emmanuel Macron adressée en 2017 à Vladimir Poutine contre les actions russes de déstabilisation des élections françaises. Seulement 15 jours après son entrée en fonction à l’Élysée, Macron avait invité le président russe au château de Versailles sous le prétexte d’une exposition consacrée à Pierre le Grand afin d’amorcer une forme de détente tout en y abordant les sujets qui fâchent dont l’ingérence russe, la Syrie et l’Ukraine. Cinq ans plus tard, c’est encore la Russie qui vient semer la zizanie dans la campagne présidentielle, non pas cette fois-ci, sauf révélation ultérieure, par des « organes d’influence » et des cyberattaques mais par la guerre sur un Vieux continent marqué par les affres de deux guerres mondiales. Mais avant que la guerre en Ukraine ne vienne « percuter notre vie démocratique et la campagne électorale » selon les mots du chef de l’État, on voyait bien que depuis des mois, dans le contexte de crise sanitaire, la campagne était embourbée. De nombreux sondages montrent le désintérêt des Français. La présidentielle arrive seulement en 5e position des sujets abordés par les Français avec leurs proches, à domicile ou au travail ; une chute de 26 points par rapport à 2017 où l’on se remémore très bien les grands thèmes débattus comme la moralisation de la vie politique, le pouvoir d’achat, le Frexit. Là, rien ne semble imprimer dans l’opinion publique, pas même les propositions d’Eric Zemmour. Il aura peut-être fallu la guerre et son cortège de folies pour réveiller les Français et la vieille Europe. Ce qui est sûr, c’est que le prochain président français devra avoir le cuir suffisamment épais pour faire face aux brutalités croissantes de cette nouvelle époque.