Connectez-vous S'inscrire
Salamnews

11e semaine de rencontres islamo-chrétiennes




Conférences, marches interreligieuses, cafés-couples islamo-chrétiens, expos, concerts… Du 17 au 27 novembre, des dizaines de rendez-vous sont proposés dans toute la France à tous ceux qui veulent expérimenter une relation de fraternité dans le respect de la différence religieuse.

 

Des "cafés-couples" pour les foyers mixtes chrétiens-musulmans à Paris, à Lyon, à Marseille, la pièce Pierre et Mohamed , jouée en hommage à Mgr Pierre Claverie à Strasbourg et la tournée de "Noël au balcon, ramadan aux tisons" dans plusieurs communes d’Alsace, une visite guidée du cimetière musulman de Bobigny, la visite des lieux de cultes au Mans, une marche du "vivre ensemble" à Mulhouse, un colloque à l’institut catholique de Paris sur le thème "Chrétiens et musulmans face aux peurs véhiculées dans notre société", des conférences dans de nombreuses villes, des expositions, des concerts…  

Ces initiatives variées, studieuses, spirituelles, artistiques, conviviales sont organisées sur l’impulsion du Groupe d’Amitié islamo-chrétienne, en partenariat avec l’association des Amis de la Vie, le CCFD, le Secours Islamique, la société Saint-Vincent de Paul, Pax Christi pour la Palestine et plusieurs médias musulmans comme le site saphirnews.com, l'hebdomadaire Zaman France, ainsi que Salam News, "mensuel gratuit des cultures musulmanes". 

Les rencontres s’étendent désormais à d’autres pays d’Europe, notamment en Angleterre suite à la décision du gouvernement de créer une "Inter Faith Week " (semaine interreligieuse). Le Groupe d’Amitié islamo-chrétienne, cheville ouvrière de cette manifestation en France a recensé 34 rencontres dans six pays étrangers.

 

Nos rendez-vous, en partenariat avec les Amis de la Vie

Dominique Fonlupt, rédactrice en chef adjointe à La Vie et animatrice du réseau des Amis de la Vie, participe à une table ronde avec les partenaires médias musulmans de la Semaine de rencontre islamo-chrétienne, le 19 novembre de 16h à 17h à l'Institut catholique de Paris.

Laurent Grzybowski, journaliste à La Vie, participera à une rencontre-débat sur le thème : "La religion : trop compliquée pour les médias ?". Avec Selami Varlik, rédacteur en chef adoint de l'hebdomadaire Zaman France, branche française du quotidien turc Zaman,  Bernadette Sauvaget, présidente de l'Association de journalistes d'Information religieuse et Thomas Deltombe, auteur de l'islam imaginaire. Le 2 décembre à 19h00 dans les locaux de Zaman France, 72 rue Victor Hugo, 93500 Pantin, métro Eglise de Pantin.

Programme complet de la 11e semaine de rencontres islamo-chrétiennes à découvrir sursemaineseric.eu


Lien :
http://www.lavie.fr/religion/islam/11e-semaine-de-rencontres-islamo-chretiennes-15-11-2011-21869_20.php


DOMINIQUE FONLUPT le Mardi 15 Novembre 2011


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 28 Juin 2015 - 18:20 Religions du Monde sur RFI

Jeudi 12 Février 2015 - 09:29 Qui pour représenter les musulmans en France ?

Une | Press book | Archives | A propos | Les rubriques





Edito

Une drôle de campagne

Mohammed Colin - 24/03/2022
On se souvient de la mise en garde d’Emmanuel Macron adressée en 2017 à Vladimir Poutine contre les actions russes de déstabilisation des élections françaises. Seulement 15 jours après son entrée en fonction à l’Élysée, Macron avait invité le président russe au château de Versailles sous le prétexte d’une exposition consacrée à Pierre le Grand afin d’amorcer une forme de détente tout en y abordant les sujets qui fâchent dont l’ingérence russe, la Syrie et l’Ukraine. Cinq ans plus tard, c’est encore la Russie qui vient semer la zizanie dans la campagne présidentielle, non pas cette fois-ci, sauf révélation ultérieure, par des « organes d’influence » et des cyberattaques mais par la guerre sur un Vieux continent marqué par les affres de deux guerres mondiales. Mais avant que la guerre en Ukraine ne vienne « percuter notre vie démocratique et la campagne électorale » selon les mots du chef de l’État, on voyait bien que depuis des mois, dans le contexte de crise sanitaire, la campagne était embourbée. De nombreux sondages montrent le désintérêt des Français. La présidentielle arrive seulement en 5e position des sujets abordés par les Français avec leurs proches, à domicile ou au travail ; une chute de 26 points par rapport à 2017 où l’on se remémore très bien les grands thèmes débattus comme la moralisation de la vie politique, le pouvoir d’achat, le Frexit. Là, rien ne semble imprimer dans l’opinion publique, pas même les propositions d’Eric Zemmour. Il aura peut-être fallu la guerre et son cortège de folies pour réveiller les Français et la vieille Europe. Ce qui est sûr, c’est que le prochain président français devra avoir le cuir suffisamment épais pour faire face aux brutalités croissantes de cette nouvelle époque.