Connectez-vous S'inscrire
Salamnews

La communauté musulmane veut prévenir la radicalisation



Extrait d'article paru dans l'édition du 27 mars 2012 du quotidien La Croix.


La communauté musulmane veut prévenir la radicalisation
Les sept meurtres commis à Toulouse à Montauban par Mohamed Merah ont remis en lumière le processus de radicalisation de certains jeunes musulmans. Depuis quelques années déjà, des acteurs de terrain, musulmans ou non, tentent de prévenir le phénomène.

 « Un abcès qui nous gangrène. » Rédactrice en chef au sein du groupe Saphir Média, qui anime depuis dix ans un site Internet consacré à l’actualité musulmane, Huê Trinh Nguyên est bien placée pour l’observer : « La radicalisation du discours musulman sur le Web – qui répond d’ailleurs à celle du discours d’extrême droite – entraîne un nivellement par le bas tant intellectuel que spirituel. Les leaders musulmans classiques n’ont pas pris conscience de l’impact de ces vidéos pas chères postées sur Internet : elles ne sont pas forcément fausses sur le plan de l’orthodoxie, mais simplistes dans leur contenu, et conduisent à un appauvrissement de la pensée. Désormais, le “cheikh google” fait la pluie et le beau temps sur l’islam de France. » 

(...)

 

JE VOUS DÉCLARE LA PAIX

 

C’est parce qu’ils ont constaté le manque d’information de qualité et les faibles moyens financiers que Mohamed Colin et Mourad Latrech ont opté pour la gratuité sur leur site SaphirNews. « Et il y a beaucoup d’autres choses à faire »,  assure Huê Trinh Nguyên, en énumérant l’enseignement, à travers les instituts de formation privés, mais aussi les conférences données dans les mosquées et les associations musulmanes... 


Retrouver l'intégralité de cette article sur le site La-croix.com :http://www.la-croix.com/Religion/S-informer/Actualite/La-communaute-musulmane-veut-prevenir-la-radicalisation-_EG_-2012-03-27-782768

 

La communauté musulmane veut prévenir la radicalisation

Jean-Baptiste FRANÇOIS et Anne-Bénédicte HOFFNER le Mardi 27 Mars 2012


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 28 Juin 2015 - 18:20 Religions du Monde sur RFI

Jeudi 12 Février 2015 - 09:29 Qui pour représenter les musulmans en France ?

Une | Press book | Archives | A propos | Les rubriques





Edito

Interdépendance

Mohammed Colin - 08/07/2021
Avec le reflux de l’épidémie, le déconfinement, les départs en vacances, c’est l’après-Covid qui s’annonce ! Un vague sentiment d’après-guerre semble se propager dans l’air. On prophétise l’arrivée de nouvelles années folles. On annonce un rugissement de l’économie. On parle même depuis quelques temps de « Covida », néologisme qui associe Covid et Movida, le nom donné au mouvement culturel espagnol qui a suivi les années d’émancipation de l’après-franquisme. Toutes ces espérances démontrent que le moral est au beau fixe. Elles sont aussi le signe de la résilience face à la crise sanitaire. Et c’est tant mieux, tant que nous n’oublions pas que cette terrible épreuve n’est pas terminée et qu’il nous faut demeurer vigilants comme en témoigne la propagation des variants, mais aussi qu’il nous faut en tirer des leçons. Se recaler avec la nature semble un enseignement indispensable pour le monde d’après. Nous avons bien vu que le virus empruntait les routes de la mondialisation sans avoir besoin de passeport pour passer les frontières. Le renforcement des organisations multilatérales est aussi indispensable. La solidarité envers les pays les moins dotés financièrement est une nécessité absolue, d’autant que leurs systèmes de santé défaillants entraînent des répercussions sur les pays les plus riches. Nous sommes donc interdépendants ! Il faut bien garder cela en tête au moment où les rivalités entre les superpuissances risquent de nous entraîner dans une variante de guerre froide, cette fois entre les États-Unis et la Chine. Le monde d’après a en réalité déjà commencé et le relâchement aussi.